Projet pluridisciplinaire PRÉSENCE, musique de Bernd Alois Zimmermann | Joëlle MAURIS

Joëlle MAURIS

- Cellist -

Projet pluridisciplinaire PRÉSENCE, musique de Bernd Alois Zimmermann

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

PRÉSENCE

 

Un silence redoutable, une présence insoutenable… et pourtant. Oui, au fond de nous, il y a une place pour la folie, un temps suspendu pour l’écoute de cet appel lancinant- Et soudain perdre le fil, ne plus pouvoir le ressaisir. Le spectacle nous plonge dans le flot des pensées de Molly Bloom qui défilent comme des paysages ; le temps de la musique et de la danse se dilate pour qu’émerge l’infini d’un silence malaisé, imposant, magnifique. Nous voilà à l’orée de cet instant qui précède l’explosion… Avant de reprendre son souffle, enfin.

Cette création naît de la rencontre artistique de trois musiciens, un metteur en scène et un danseur autour de la pièce éponyme de Bernd Alois Zimmermann. Composé en 1961, ce ballet-blanc en cinq actes est un espace d’écriture dans lequel différentes époques de l’histoire de la musique, différents vocabulaires, différentes qualités de temps entrent en résonance, se croisent ou fusionnent.

Dans ce trio Zimmermann se livre à un jeu de piste en citant d’autres compositeurs du XXème siècle et des écrivains à qui il emprunte les figures de héros et d’anti-héros : Don Quichotte, Ubu roi et Molly Bloom, attribuant à chacun d’eux un rôle musical et scénique qui se fige dans une éternité grimaçante voire désespérée.

Durée : 1h20

 

 

Le projet « PRÉSENCE» est la rencontre artistique de trois musiciens, un metteur en scène, un éclairagiste et un danseur autour de la pièce éponyme du compositeur allemand Bernd Alois Zimmermann. C’est un spectacle pluridisciplinaire questionnant les dimensions infinies de la temporalité, réalisant cet instant qui connecte le passé à ce qui viendra.

Présence – Ballet blanc en cinq scènes pour violon, violoncelle et piano (1961)

Cette oeuvre appartient au genre classique du trio à clavier et a été écrite par Bernd Aloïs Zimmermann en 1961, sur commande des cours d’été du Festival de Darmstadt. L’oeuvre est emblématique du style dit “pluraliste” du compositeur : un espace d’écriture où peuvent entrer en résonance, se mêler, fusionner même, différentes époques de l’histoire de la musique, différents vocabulaires, différents tempi ou qualités de temps.

Dans son trio, il cite non seulement d’autres compositeurs du XXème siècle – Strauss, Debussy, Prokofiev et Stockhausen – mais également des écrivains qui servent de jalons à la république mondiale des lettres : Miguel Cervantès (Espagne), James Joyce (Irlande) et Albert Jarry (France). A ceux-ci, Zimmermann emprunte la figure du héros, ou plutôt du anti-héros, attribuant à chacun d’eux un rôle musical et scénique qui se fige dans une éternité grimaçante et désespérée.

 

 

Musiciens
Violoniste : Jérôme Faller
Violoncelliste : Joëlle Mauris
Pianiste : Viva Sanchez Morand
Danseur : Fabio Bergamaschi
Metteur en scène : Fabrice Huggler
Eclairagiste : Philippe Maeder
Site : association-amalthea.com

 

 

Représentations :

« Esquisse » du spectacle:
Festival les Jardins Musicaux, Cernier, le 21 août à 12h.
Site : jardinsmusicaux.ch

 

Création du spectacle-concert :
24- 28 Mai 2017, au Théâtre le Galpon, Genève.
Site : galpon.ch